La perte de poids grâce à l’acupuncture et l’Ayurveda

A l’approche des beaux jours, nous sommes nombreux à ressentir le besoin de nous alléger, de nous détoxiquer.  C’est un fait : les résidus de l’hiver surcharge notre corps et encrassent l’organisme, ralentissant les fonctions d’élimination et freinant toute tentative de perte de poids. La prise de poids résulte ici d’une alimentation souvent trop riche, parfois couplée à un désordre métabolique chronique, ou entraînant un désordre métabolique naissant.

Selon l’Ayurveda, la plupart des maladies sont dues à un mauvais fonctionnement du feu digestif (= jatharagni): trop faible, la nourriture ne sera pas digérée correctement. Le tissu (= rasa dhatu) qui correspond aux nutriments destinés aux cellules ne sera pas suffisant, entraînant un affaiblissement consécutif des autres tissus du corps (sanguin, osseux, musculaire,etc..), ce qui entrainera une accumulation de toxines car les organes ne fonctionnent pas bien.

Quand les toxines sont produites, elles se collent à l’ensemble des canaux, alimentaires, sanguins, lymphatiques, rendant  la circulation des flux réduite et favorisant l’avènement de la maladie.

Ces toxines portent le nom d’ "ama" mais la Médecine Traditionnelle Chinoise y fait également référence, tant par leur nature collante résiduelle, que par leur nature à ralentir les systèmes circulatoires, sous le nom de tan-humidité. Celle-ci peut s’associer à un vide de Qi de la rate, dont la fonction de transformation des aliments pour en conserver les nutriments et évacuer les déchets, est ralentie.  

Ainsi, qu’il s’agisse de l’Ayurveda avec un excès d’ama et/ou de kapha (= combinaison des éléments terre et eau) ou de M.T.C avec une accumulation d’humidité, on est en présence d’une hypoactivité métabolique, où les fonctions d’élimination ralentissent et le stockage graisseux augmente.

Inversement, un feu digestif trop fort, verra la personne jamais rassasiée et mangeant tout le temps. La MTC parle alors de chaleur de l’estomac avec accumulation de tan-humidité.

On s'intéresse ici à la prise de poids par vide de Qi de la rate avec accumulation d’humidité ou au traitement de l’ama et kapha en excès. 

En MTC, le traitement proposé combine l'acupuncture classique avec les ventouses baladeuses (la taille et le ventre sont les lieux privilégiés d'accumulation de graisses; à ces endroits du corps passent des méridiens dont ceux de la Rate, de l'Estomac, du Foie et du Rein). L’autre option proposée est la combinaison de l’acupuncture traditionnelle dans un premier temps, puis de l’utilisation d’aiguilles spécifiques insérées sans douleur localement sur les cuisses et/ou le ventre dans un second temps. L’énergie et le sang se mobilisent vers ses zones pour activer la dés-infiltration des tissus.

L'Ayurveda propose parmi ses nombreux soins le massage (à 2 ou à 4 mains)  Udvartana : c’est un soin complet dés-infiltrant, détoxiquant, dont l’usage des épices indiennes associé à des techniques manuelles extrêmement toniques activent la thermogenèse, la circulation lymphatique et l’élimination des toxines. Il assèche les rondeurs localisées et la cellulite diminuent au fil des séances mais la silhouette change aussi car tout le corps est massé et sollicité.